Romain Mary - tradimodo

Photos

Des photos pour se rendre compte. Quelques prĂ©cautions toujours : aucune photo ne peut ĂȘtre reprise. Si vous vous reconnaissez sur une photo et que vous ne souhaitez pas apparaĂźtre dans ces pages, contactez-moi en me prĂ©cisant la photo incriminĂ©e, et je la supprimerai de la galerie dans les plus brefs dĂ©lais.

4saisonsdedoye@orange.fr

tradimodo@orange.fr

Mon projet pédagogique est présenté ci dessous

Oser, arrĂȘter de penser pour plutĂŽt faire du son, regarder le voisin, sourire, donner du plaisir ... Ă  les entendre c'est une recette qui a bon goĂ»t !

ph. Henri Sanchez et Tom Galorbe

Mon projet pédagogique

Selon qu’il s’agisse d’un enfant ou d’un adulte, d’un dĂ©butant ou d’un violoniste confirmĂ©, la grille et le fil pĂ©dagogique ici proposĂ©s seront adaptĂ©s dans le dĂ©roulĂ© et dans le temps ; si la formalisation des contenus Ă  acquĂ©rir cycle par cycle dĂ©crite ci aprĂšs doit servir au professeur pour formaliser des Ă©tapes et s’assurer de la progressivitĂ© de son travail pĂ©dagogique, il n’est nĂ©anmoins pas Ă  interprĂ©ter comme le seul ou mĂȘme comme le premier des critĂšres pour Ă©valuer l’élĂšve et dĂ©cider du « passage Â» d’un cycle Ă  un autre. Il ne faut surtout pas faire de ces grilles une lecture trop rigide, mais plutĂŽt faire preuve de souplesse. L’aisance Ă  jouer en public, la cadence et l’efficacitĂ© du morceau pour faire danser « mĂȘme si ce ne sont pas les bonnes notes Â», la capacitĂ© d’animation par l’élĂšve d’un temps social Ă  l’extĂ©rieur de l’école, l’initiative et la libertĂ© de jeu sont sans aucun doute des critĂšres transverses majeurs. Enfin, le plaisir de jouer reste au cƓur des objectifs du professeur, s’assurant de la formation d’un musicien dans la durĂ©e, passant le cap de 12-15 ans tout en gardant « actif Â» son instrument.

 

Dans tous les cas, la notion de contrat avec l’élĂšve est un point important, alimentant le parcours. DĂšs le dĂ©but, l’exposition de l’élĂšve, la production tournĂ©e vers l’extĂ©rieur, la mise en situation concrĂšte sera recherchĂ©e (concerts, veillĂ©es, mini bals, cortĂšges, 
).

 

MĂ©thodologiquement, je propose que l’annĂ©e 1 voire l’annĂ©e 2 se dĂ©roule exclusivement dans le cadre d’un cours collectif de 6 Ă©lĂšves maximum pour une durĂ©e de 1 h hebdomadaire, voire 1h30 max. PĂ©dagogiquement, c’est un format particuliĂšrement adaptĂ© au violon traditionnel, que j'expĂ©rimente depuis 15 ans : j'assure dans ce format un rĂ©el apprentissage individuel et une rĂ©elle progression de l'Ă©lĂšve.

Le collectif permet un dĂ©veloppement des capacitĂ©s de l’élĂšve sur tous les points attendus d’un cours de violon traditionnel. Cela permet d’avancer par copiage visuel, cela permet des travaux rythmiques, un apprentissage des bases dans le cadre d’une dynamique de groupe, un apprentissage dĂšs le dĂ©but du jeu en public par une confrontation ludique « Ă  l’ombre Â». Cela ouvre la possibilitĂ© en une heure d’adapter le rythme Ă  chacun, de souffler, et de faire des sous groupes de deux ou trois au fur et Ă  mesure de l’avancĂ©e et de la progression de chacun. 

 

Notons que tous les morceaux jouĂ©s en cours sont mis en ligne sur ce site, accessibles Ă  l’élĂšve Ă  tout moment.

  Selon qu’il s’agisse d’un enfant ou d’un adulte, d’un dĂ©butant ou d’un violoniste confirmĂ©, la grille et le fil pĂ©dagogique ici proposĂ©s seront adaptĂ©s dans le dĂ©roulĂ© et dans le temps ; si la formalisation des contenus Ă  acquĂ©rir cycle par cycle dĂ©crite ci aprĂšs doit servir au professeur pour formaliser des Ă©tapes et s’assurer de la progressivitĂ© de son travail pĂ©dagogique, il n’est nĂ©anmoins pas Ă  interprĂ©ter comme le seul ou mĂȘme comme le premier des critĂšres pour Ă©valuer l’élĂšve et dĂ©cider du « passage Â» d’un cycle Ă  un autre. Il ne faut surtout pas faire de ces grilles une lecture trop rigide, pour plutĂŽt faire preuve de souplesse : l’aisance Ă  jouer en public, la cadence et l’efficacitĂ© du morceau pour faire danser « mĂȘme si ce ne sont pas les bonnes notes Â», la capacitĂ© d’animation par l’élĂšve d’un temps social Ă  l’extĂ©rieur de l’école, l’initiative et la libertĂ© de jeu sont sans aucun doute des critĂšres transverses majeurs. Enfin, le plaisir de jouer reste au cƓur des objectifs du professeur, s’assurant de la formation d’un musicien dans la durĂ©e, passant le cap de 12-15 ans tout en gardant « actif Â» son instrument.

 

Dans tous les cas, la notion de contrat avec l’élĂšve est un point important, alimentant le parcours. Dans tous les cas et dĂšs le dĂ©but, l’exposition de l’élĂšve, la production tournĂ©e vers l’extĂ©rieur, la mise en situation concrĂšte sera recherchĂ©e (concert, veillĂ©e, mini bal, cortĂšges, 
).

 

MĂ©thodologiquement, je propose que l’annĂ©e 1 voire l’annĂ©e 2 se dĂ©roule exclusivement dans le cadre d’un cours collectif : 6 Ă©lĂšves maxi. Une heure hebdomadaire, voire 1h30 max. PĂ©dagogiquement, c’est un format particuliĂšrement adaptĂ© au violon traditionnel, que j’expĂ©rimente depuis 15 ans : j’assure dans ce format un rĂ©el apprentissage individuel, une rĂ©elle progression individuelle 
 par le collectif, un dĂ©veloppement des capacitĂ©s de l’élĂšve sur tous les points attendus d’un cours de violon traditionnel. Cela permet d’avancer par copiage visuel, cela permet des travaux rythmiques, un apprentissage des bases dans le cadre d’une dynamique de groupe, un apprentissage dĂšs le dĂ©but du jeu en public par une confrontation ludique « Ă  l’ombre Â», possibilitĂ© dans une heure d’adapter le rythme Ă  chacun, de souffler, possibilitĂ© de faire des sous groupes de deux trois au fur et Ă  mesure de l’avancĂ©e et de la progression. 

 

Notons que tous les morceaux jouĂ©s en cours sont mis en ligne sur ce site, accessibles Ă  l’élĂšve Ă  tout moment.

Selon qu’il s’agisse d’un enfant ou d’un adulte, d’un dĂ©butant ou d’un violoniste confirmĂ©, la grille et le fil pĂ©dagogique ici proposĂ©s seront adaptĂ©s dans le dĂ©roulĂ© et dans le temps ; si la formalisation des contenus Ă  acquĂ©rir cycle par cycle dĂ©crite ci aprĂšs doit servir au professeur pour formaliser des Ă©tapes et s’assurer de la progressivitĂ© de son travail pĂ©dagogique, il n’est nĂ©anmoins pas Ă  interprĂ©ter comme le seul ou mĂȘme comme le premier des critĂšres pour Ă©valuer l’élĂšve et dĂ©cider du « passage Â» d’un cycle Ă  un autre. Il ne faut surtout pas faire de ces grilles une lecture trop rigide, pour plutĂŽt faire preuve de souplesse : l’aisance Ă  jouer en public, la cadence et l’efficacitĂ© du morceau pour faire danser « mĂȘme si ce ne sont pas les bonnes notes Â», la capacitĂ© d’animation par l’élĂšve d’un temps social Ă  l’extĂ©rieur de l’école, l’initiative et la libertĂ© de jeu sont sans aucun doute des critĂšres transverses majeurs. Enfin, le plaisir de jouer reste au cƓur des objectifs du professeur, s’assurant de la formation d’un musicien dans la durĂ©e, passant le cap de 12-15 ans tout en gardant « actif Â» son instrument.

 

Dans tous les cas, la notion de contrat avec l’élĂšve est un point important, alimentant le parcours. Dans tous les cas et dĂšs le dĂ©but, l’exposition de l’élĂšve, la production tournĂ©e vers l’extĂ©rieur, la mise en situation concrĂšte sera recherchĂ©e (concert, veillĂ©e, mini bal, cortĂšges, 
).

 

MĂ©thodologiquement, je propose que l’annĂ©e 1 voire l’annĂ©e 2 se dĂ©roule exclusivement dans le cadre d’un cours collectif : 6 Ă©lĂšves maxi. Une heure hebdomadaire, voire 1h30 max. PĂ©dagogiquement, c’est un format particuliĂšrement adaptĂ© au violon traditionnel, que j’expĂ©rimente depuis 15 ans : j’assure dans ce format un rĂ©el apprentissage individuel, une rĂ©elle progression individuelle 
 par le collectif, un dĂ©veloppement des capacitĂ©s de l’élĂšve sur tous les points attendus d’un cours de violon traditionnel. Cela permet d’avancer par copiage visuel, cela permet des travaux rythmiques, un apprentissage des bases dans le cadre d’une dynamique de groupe, un apprentissage dĂšs le dĂ©but du jeu en public par une confrontation ludique « Ă  l’ombre Â», possibilitĂ© dans une heure d’adapter le rythme Ă  chacun, de souffler, possibilitĂ© de faire des sous groupes de deux trois au fur et Ă  mesure de l’avancĂ©e et de la progression. 

 

Notons que tous les morceaux jouĂ©s en cours sont mis en ligne sur ce site, accessibles Ă  l’élĂšved’un adulte, d’un dĂ©butant ou d’un violoniste confirmĂ©, la grille et le fil pĂ©dagogique ici proposĂ©s seront adaptĂ©s dans le dĂ©roulĂ© et dans le temps ; si la formalisation des contenus Ă  acquĂ©rir cycle par cycle dĂ©crite ci aprĂšs doit servir au professeur pour formaliser des Ă©tapes et s’assurer de la progressivitĂ© de son travail pĂ©dagogique, il n’est nĂ©anmoins pas Ă  interprĂ©ter comme le seul ou mĂȘme comme le premier des critĂšres pour Ă©valuer l’élĂšve et dĂ©cider du « passage » d’un cycle Ă  un autre. Il ne faut surtout pas faire de ces grilles une lecture trop rigide, pour plutĂŽt faire preuve de souplesse : l’aisance Ă  jouer en public, la cadence et l’efficacitĂ© du morceau pour faire danser « mĂȘme si ce ne sont pas les bonnes notes », la capacitĂ© d’animation par l’élĂšve d’un temps social Ă  l’extĂ©rieur de l’école, l’initiative et la libertĂ© de jeu sont sans aucun doute des critĂšres transverses majeurs. Enfin, le plaisir de jouer reste au cƓur des objectifs du professeur, s’assurant de la formation d’un musicien dans la durĂ©e, passant le cap de 12-15 ans tout en gardant « actif » son instrument.

Dans tous les cas, la notion de contrat avec l’élĂšve est un point important, alimentant le parcours. Dans tous les cas et dĂšs le dĂ©but, l’exposition de l’élĂšve, la production tournĂ©e vers l’extĂ©rieur, la mise en situation concrĂšte sera recherchĂ©e (concert, veillĂ©e, mini bal, cortĂšges, 
).
MĂ©thodologiquement, je propose que l’annĂ©e 1 voire l’annĂ©e 2 se dĂ©roule exclusivement dans le cadre d’un cours collectif : 6 Ă©lĂšves maxi. Une heure hebdomadaire, voire 1h30 max. PĂ©dagogiquement, c’est un format particuliĂšrement adaptĂ© au violon traditionnel, que j’expĂ©rimente depuis 15 ans : j’assure dans ce format un rĂ©el apprentissage individuel, une rĂ©elle progression individuelle 
 par le collectif, un dĂ©veloppement des capacitĂ©s de l’élĂšve sur tous les points attendus d’un cours de violon traditionnel. Cela permet d’avancer par copiage visuel, cela permet des travaux rythmiques, un apprentissage des bases dans le cadre d’une dynamique de groupe, un apprentissage dĂšs le dĂ©but du jeu en public par une confrontation ludique « Ă  l’ombre », possibilitĂ© dans une heure d’adapter le rythme Ă  chacun, de souffler, possibilitĂ© de faire des sous groupes de deux trois au fur et Ă  mesure de l’avancĂ©e et de la progression. 
Notons que tous les morceaux jouĂ©s en cours sont mis en ligne sur ce site, accessibles Ă  l’élĂšve Ă  tout

Objectifs et contenus pédagogiques

  Premier cycleDeuxiĂšme cycle TroisiĂšme cycle 
Objectifs 

  Le dĂ©veloppement du plaisir, des motivations, de la curiositĂ© musicale, du goĂ»t pour l'interprĂ©tation et pour l'invention  

  L'acquisition de bases musicales saines grĂące Ă  : 

- un dosage harmonieux de l'oralitĂ© musicale (Ă©coute, mėmoire) et du maniement du langage Ă©crit  

- la mise en relation de l'approche sensorielle et corporelle des diffĂ©rents Ă©lĂ©ments de langage musical avec le vocabulaire spĂ©cifique  

- la diversitĂ© des rĂ©pertoires abordĂ©s 

  L'amorce de savoirs-faire musicaux et instrumentaux, individuels et collectifs : l'acquisition des premiers rĂ©flexes fondĂ©s sur la qualitĂ© du geste, de la lecture,  de l'Ă©coute intĂ©rieure, et sur l'Ă©coute des autres dans la pratique collective 

Travailler et jouer en autonomie, en responsabilité quelque soit son niveau.

  Le dĂ©veloppement du plaisir 

  L’acquisition de mĂ©thodes de travail personnel favorisant le sens critique la prise d’initiatives l’appropriation des savoirs transmis 

  La rĂ©alisation d’une premiĂšre synthĂšse entre pratique ludique, approche sensible et bagage technique grĂące Ă  : 

- L’aisance de la lecture des partitions de moyenne difficultĂ©

- L’affinement de l’audition

- L’exploitation de la voix

- La possibilitĂ© d’improviser (libre, style)

- L’exploitation de l’instrument

- La maitrise de l’interprĂ©tation de morceaux de difficultĂ© moyenne et de rĂ©pertoire diversifiĂ©s alliant Ă©coute aisance corporelle 

  Travailler et jouer en autonomie, en responsabilitĂ© quelque soit son niveau. 

La prĂ©paration au « mĂ©tier Â» de musicien amateur ou professionnel par la pratique rĂ©guliĂšre des diffĂ©rentes formes de musique d’ensemble dans le cadre d’une pratique collective

·  DĂ©velopper du plaisir

·  Improviser.

·  CrĂ©er.

·  Mener un groupe.

MaĂźtriser le son sur la scĂšne. 
 

Contenus 1 :

 

percevoir
 

·  DĂ©crire les morceaux en reconnaissant les types d’instuments, leur fonction, les danses, les cadences 


·  Comparer des morceaux assez diffĂ©rents

Exprimer des préférences (répertoires, styles, formations, genre)
 

·  DĂ©crire prĂ©cisĂ©ment un morceau en relevant ses structures

·  Confronter un morceau Ă  ses rĂ©fĂ©rences personnelles (en dĂ©veloppement)

·  Comparer des morceaux trĂšs proches (deux valses d’une mĂȘme rĂ©gion)

Expliquer ses préférences musicales
 

·  AnalyserprĂ©cisĂ©mentunmorceau (matĂ©riau, langage, forme, fonction, rĂ©fĂ©rences culturelles)

·  DĂ©finir les bases communes Ă  diffĂ©rents systĂšmes de pensĂ©e musicale (points communs)

Avoir en se basant sur la perception une pensĂ©e constuite, intĂ©grant le contexte culturel qui est partie prenante du message musical lui-mĂȘme
 

Contenus 1 :

 

discerner
 

·  Discerner tous les Ă©lĂ©ments qui composent les rĂ©pertoires de sa propre pratique instrumentale et vocale : durĂ©e, rythmes, attaques, accentuations, articulations, intensitĂ©s, hauteurs, intervalles, timbres, fonctions, modes de jeux (fort lien entre pratique et perception de la musique)

Discerner approximativement les Ă©lĂ©ments qui composent d’autres rĂ©pertoires (quels qu’ils soient, ĂȘtre capable de prĂ©ciser les Ă©lĂ©ments)
 Agir de maniĂšre plus autonome : les Ă©lĂ©ments sur lesquels se porte l’attention de l’élĂšve font naturellement partie de rĂ©pertoires plus complexes L’élĂšve doit ĂȘtre autonome et doit pouvoir faire preuve d’un sens critique

Contenus 2 :

 

Pratiquer individuellement

  Pratiquer en imitant

  Chanter d’abord l’air ce que l’on va jouer ensuite

  Initiation Ă  la danse

  Utiliser sa voix avec aisance et en apprenant Ă  maĂźtriser sa respiration.

  Chanter avec les paroles un rĂ©pertoire de mĂ©lodies, chansons, airs, 
 travaillĂ©s pendant le cycle.

  Montrer un bon Ă©quilibre corps / instrument, permettant une disponibilitĂ© motrice suffisante.

  Montrer une bonne coordination et synchronisation des gestes instrumentaux.

  Evaluer la qualitĂ© de son « produit Â», maĂźtrise de l’archet.

  Utiliser Ă  bon escient le rĂ©pertoire pour sa progression technique (mĂ©thode)

Jouer des piĂšces pour instrument seul, ou accompagnĂ©, choisies de telle sorte que l’on puisse exiger : une comprĂ©hension du texte, une maitrise (domination, contrĂŽle) de sa prestation (dĂ©part, tempi, sans professeur).

  InterprĂȘter sans l’assistance du professeur et sur le champ une piĂšce simple en faisant preuve d’une bonne comprĂ©hension musicale (valse, scottich, marche, â€Š cadense, swing, attaque).

  Envisager tous les aspects techniques de l’instrument ; certaines pratiques Ă©tant dĂ©jĂ  acquises, d’autres en cours d’acquisition, d’autres justes abordĂ©es, l’élĂšve doit « savoir jouer de son instrument Â» (mĂ©lodique, doubles cordes, vibrato, pompes et accompagnement, 
).

Travail sur le volume en fonction du contexte de jeu, du nombre et du type d’instrument en jeu.

  Etre autonome par rapport aux rĂ©pertoires qu’il est susceptible de travailler.

  Utiliser voix parlĂ©es et chantĂ©e avec aisance.

  Chanter avec les paroles un rĂ©pertoire variĂ© (adaptĂ© Ă  son niveau) de mĂ©lodies, chansons, airs, etc.

  InterprĂ©ter en prouvant une bonne comprĂ©hension du morceau.

  Se mouvoir dans des rĂ©pertoires trĂšs variĂ©s et Ă©galement Ă©tudier de façon approfondie le style du rĂ©pertoire de son choix.

  Pour ceux qui en ont le projet : jouer des rĂ©pertoires donnant accĂšs Ă  la pratique professionnelle (rĂ©sistance, endurance).

  OpĂ©rer des choix conscient conscients (rĂ©pertoire, interprĂ©tation, expression).

  Utiliser une mĂ©thode de travail pour progresser seul

 Pratiquer sommairement un second instrument

  S’exprimer en public (prĂ©sentation de concerts, exposĂ© sur le rĂ©pertoire, la technique, la facture, l’interprĂ©tation, 
).

ConsidĂ©rer les dĂ©bouchĂ©s offerts pour son avenir musical (amateur ou professionnel) afin d’opĂ©rer des choix conscients.

Contenus 2 :

 

Pratiquer collectivement

  Initiation Ă  la danse, faire danser « les autres Â»

  Chanter dans un ensemble vocal

Participer à un travail collectif en grands ou petits groupes d’instruments

  Danser, faire danser « les autres Â».

  Jouer en groupe en prouvant une bonne comprĂ©hension du morceau, sans l’assistance du professeur.

  Participer aux rĂ©pĂ©titions d’un petit groupe sans l’assistance du professeur

Proposer une interprĂ©tation d’un morceau (tempi, phrasĂ©s, etc.)

  Danser, faire danser « les autres Â».

  Constituer un groupe et en gĂ©rer le travail

  Encadrer la pratique d’élĂšves du 1er et 2Ăšme cycle

  Participer sous la responsabilitĂ© du professeur Ă  un enseignement mutuel (tutorat)

Chanter dans un ensemble vocal et Ă©ventuellement, le diriger

Contenus 2 :

 

Production publique

  Se produire en public en utilisant voix chantĂ©e, voix parlĂ©e, instrument seul et en groupe sans l’assistance du professeur

Participer a l’élaboration d’une piĂšce collective
Prendre en charge l’invention, l’adaptation ou la rĂ©alisation d’une courte partie d’une prestation publique

  Composer le programme d’une prestatioĂ n publique et en assurer la rĂ©alisarion complĂšte (y compris programme affiches)

  Animer un bal, une veillĂ©e

Travailler avec comĂ©diens, danseurs, techniciens du spectacle. Pour cela l’élĂšve doit ĂȘtre familiarisĂ© avec le matĂ©riel audio visuel propre au spectacle et Ă  l’enregistrement.

Contenus 2 :

 

MĂ©moire
 

  MĂ©moriser et reproduire les Ă©lĂ©ments d’une courte sĂ©quence entendue.

Jouer de mémoire un morceau de musique
 

  PossĂ©der un rĂ©pertoire limitĂ© puis plus vaste

Retenir en les notant des Ă©lĂ©ments de sĂ©quence d’un morceau
 

  PossĂ©der un vaste rĂ©pertoire

Retenir en les notant les Ă©lĂ©ments essentiels d’un texte musical
 

Contenus 2 :

 

Inventer
 

  Improviser c'est-Ă -dire imiter transposer varier dĂ©velopper orner au sein d’un groupe selon les rĂšgles du jeu proposĂ©es dans les styles des rĂ©pertoires Ă©tudiĂ©s.

Participer Ă  l’élaboration d’une piĂšce collective
 

  Manipuler diffĂ©rents styles musicaux, c'est-Ă -dire improviser arranger adapter transcrire composer en observant une rĂšgle du jeu (modalitĂ©, tonalitĂ©, musique rĂ©pĂ©titive)

Ecrire ou suggérer de brefs éléments de productions individuelles ou collectives.
 Proposer et rĂ©aliser une piĂšce musicale (arrangĂ©e, transcrite voire composĂ©e) lors d’une production musicale publique

Contenus 3 :

 

Nommer

  MaĂźtriser le vocabulaire des Ă©lĂ©ments musicaux qu’il pratique et qu’il est capable de discerner

  Discerner les emplois de l’instrument qu’il pratique dans diffĂ©rents styles et rĂ©pertoires

Expliquer sommairement les principes élémentairers du fonctionnement de son instrument
Initiation à la recherche et aux méthodes de collectage.

  Collecter ou utiliser le collectage existant pour Ă©tudier plus prĂ©cisĂ©ment un rĂ©pertoire

  Mener Ă  bien un travail bibliographique

Transmettre des notions Ă©lĂ©mentaires concernant l’histoire, la facture actuelle et le fonctionnement de son instrument.

Contenus 3 :

 

Lire
La lecture de la musique, dans le sens « musique savante Â» du terme n’est pas le premier des moyens utilisĂ©s dans mon cours de violon traditionnel : je commence par mettre l’élĂšve dans le « faire Â» (faire l’expĂ©rience), dans l’écoute, par le chant et le copiage visuel et auditif. La lecture de notes et de partitions sont par contre des moyens tout Ă  fait intĂ©ressants, mobilisĂ©s / mobilisables dans un deuxiĂšme temps, progressivement et en parallĂšle de l’apprentissage de l’instrument. Si le cours de violon est basĂ© sur un apprentissage d’oreille, le besoin de lire, l’intĂ©rĂȘt d’apprendre Ă  lire participera de l’envie de garder une mĂ©moire des morceaux, et participera de la rĂ©ponse Ă  l’envie de l’élĂšve de gagner en autonomie, de pouvoir s’ouvrir Ă  du collectage Ă©crit.

Contenus 3 :

 

Ecrire
MĂȘme remarque que prĂ©cĂ©demment.

 

projet pdf